FICHE MÉTIER – Gestionnaire de biens immobiliers : le métier, les formations, les compétences

Qu’est-ce qu’un Gestionnaire de biens immobiliers ?

Le gestionnaire de biens immobiliers a pour fonction de défendre les intérêts d’un propriétaire (quel que soit son état : société d’investissements fonciers, institutionnel, particulier, etc). Il assure ainsi la gestion financière d’un bien de type immeuble, au travers de la gestion budgétaire, du calcul des charges simples et communes, de la collecte des loyers, … De plus, la sécurité même de l’immeuble est à sa charge. C’est donc lui qui administre les assurances, la déclaration et le suivi des éventuels sinistres, le recouvrement des loyers impayés. Enfin, il assure la gestion du personnel d’accueil, de ménage et d’entretien, et s’assure du bon fonctionnement des biens communs (chauffage, ascenseur, détecteur incendie, …)

Quelles sont ses qualités et compétences ?

Devant évoluer sur 3 activités différentes, le gestionnaire de biens immobiliers est là pour prévenir, conseiller et gérer un bien. De fait, outre la polyvalence d’actions qui est la sienne, il devra :

  • Être un bon gestionnaire financier, comptable et humain ;
  • Anticiper et prévenir les risques inhérents aux biens gérés ;
  • Posséder de bonnes connaissances en droit immobilier et du bâtiment ;
  • Développer son sens de l’observation et son esprit critique ;
  • Faire preuve d’autonomie, de méthodologie et de rigueur.

Quel est le salaire d’un Gestionnaire de biens immobiliers ?

Le gestionnaire de biens immobiliers est majoritairement salarié d’une agence. Sa rémunération en début de carrière oscille entre 2000 et 2300€ bruts mensuels. Avec quelques années d’expérience, on estime que cette dernière peut atteindre 3600€ bruts mensuels.

Quelles formations permettent de devenir Gestionnaire de biens immobiliers ?

De nombreuses formations, de divers niveaux, permettent de devenir indirectement administrateur de biens. De niveau BAC+2 à BAC+5, elles sont néanmoins toutes tournées vers l’immobilier, par la nécessité d’aborder le droit de l’immobilier. Nous pouvons par exemple citer :

  • Le BTS professions immobilières ;
  • La licence professionnelle spécialisée en administration de biens et gestion immobilière ;
  • Le Master professionnel en gestion de l’investissement immobilier.