De nombreux bassins d’emploi sont, au jour de la rédaction de cet article, en « tension » dans les marchés de l’immobilier. Les agences immobilières désirent recruter des collaborateurs, mais ce heurtent à un manque de profils, pertinents dans leurs motivations, et ayant le diplôme adéquat pour mener à bien leur reconversion professionnelle. A ce titre, n’hésitez pas à consulter notre article sur l’intégration en huit semaines dans les métiers de l’immobilier en pays de la loire.
Aussi allons nous vous présenter ici comment devenir agent immobilier indépendant, c’est à dire quels sont les diplômes requis, quels actions mener pour le faire « légalement », et quoi ne pas oublier pour vous lancer dans de bonnes conditions !

Tout d’abord, quelle différence y-t-il entre un agent immobilier et un agent commercial en immobilier ?

Force est de constater qu’il y a de nombreux amalgames de fait entre ces deux termes. Aussi nous vous proposons ici une explication :

Agent immobilier : C’est la personne qui dirige une agence immobilière. Alliant management à la vente, cette fonction consiste à la vente / la location de biens immobiliers, et ce pour le compte de ses mandants, c’est à dire les propriétaires. Il « chasse » et « élève » son portefeuille, relaie les diverses annonces à sa disposition, administre les visites des biens, recherche des acquéreurs potentiels, gère les contrats de location et de vente, et manage son éventuelle équipe de vente. Pour occuper ce poste, l’agent immobilier doit être titulaire d’une carte professionnelle appelée carte T.

Agent commercial en immobilier : C’est un des collaborateurs, indépendant, de l’agent immobilier. Il est mandaté par ce dernier afin d’effectuer un certains nombres de missions : réaliser les visites, s’occuper des acquéreurs potentiels, négocier les transactions, etc. Il existe plusieurs appellations possibles pour cette fonction : agent commercial en immobilier, négociateur immobilier indépendant, ou encore mandataire indépendant en immobilier.

Peut on devenir agent immobilier sans diplôme ?

C’est une question que vous êtes nombreux à nous avoir déjà posé. Il existe effectivement plusieurs manières de le devenir, dont voici une récapitulatif :
– être salarié d’un agent immobilier pendant un certain laps de temps ;
– valoriser son expérience en immobilier au travers d’une VAE, et d’un diplôme ;
– valoriser son expérience en dehors de l’immobilier, au travers d’une VAE, et d’un diplôme ;
– passer une formation dont le diplôme permet de le devenir.
Pour davantage d’information sur les manières possibles permettant de devenir agent immobilier, consultez notre précédent article !

Quelles sont les démarches à mettre en œuvre pour devenir agent immobilier ?

Créer son entreprise immobilière

Tout d’abord, vous devez, bien évidemment, créer une entreprise. Effectivement, c’est au travers de cette démarche juridique que vous aurez alors la « coquille » vous permettant d’exister légalement. Point important, en tant que futur agent immobilier indépendant, vous ne pourrez choisir le statut d’auto-entrepreneur. Aussi, et dans la majorité des cas, le choix se portera soit sur une SARL, soit une SAS. Une fois ce statut choisi, vous pourrez alors rédiger les statuts de la société, publier une annonce légale au JO, et envoyer un dossier d’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés. Nous vous conseillons vivement d’être accompagné par un cabinet comptable ou un avocat dans ces démarches.

Obtenir la carte professionnelle

Dès lors que vous entreprise est créée, vous allez alors pouvoir demander votre carte T, afin de pouvoir exercer légalement votre activité d’agent immobilier. Pour ce faire, rapprochez-vous de la CCI, remplissez (et signez!) le formulaire administratif prévu à cet effet, rassemblez les pièces justificatives à joindre à votre dossier, et restituez le tout à la Chambre du Commerce et de l’Industrie dont dépend le lieu de votre exercice.

Obtenir une garantie financière

Vous devez ici « protéger » votre activité au travers d’une garantie financière. Obligatoire dans le cas de la gestion des fonds pour le compte de vos clients, elle possède une palier lié à la durée : 30 k€ au cours des 2 premières années d’activité, puis 110k€ par la suite. Rapprochez vous d’une compagnie d’assurances pour sa souscription.

Souscription d’une assurance responsabilité civile professionnelle

Pour finir, l’agent immobilier doit, là aussi obligatoirement, souscrire à une responsabilité civile professionnelle afin de couvrir son agence (et ses clients) pour les risques financiers, les dommages corporels, ainsi que les éventuels dégâts matériels inhérents à cette activité. Là encore, tournez-vous vers votre compagnie d’assurances pour sa souscription.
Nous espérons que cet article aura répondu à nombre de questions que vous vous posiez quant à l’exercice de l’activité d’agent immobilier. N’hésitez pas à nous contacter pour davantage d’informations si vous souhaitez, demain, embrasser ce métier !