La reconversion professionnelle est un décision qui attire un nombre de plus en plus important d’individus. Cette mutation de notre méthode de « consommation » du travail est une tendance ancrée en France, et en développement constant. Les raisons sont nombreuses, mais nous pouvons lister :

  • une difficulté accrue a percevoir une évolution professionnelle dans son poste actuel ;
  • un salaire pas assez satisfaisant au regard de sa charge de travail / responsabilités ;
  • une individualité trop poussée dans son équipe, ou à défaut une mauvaise ambiance de travail ;
  • une accumulation de contrats précaires auprès d’un même employeur / secteur métier sans perceptive d’un contrat « stable » ;
  • une envie de changer d’air et d’occuper une fonction « qui fait sens »

Homme se demande comment changer réussir sa reconversion professionnelle

Comment devenir agent immobilier pendant sa reconversion professionnelle ?

Dès lors que vous avez entrepris la démarche intellectuelle de changer d’horizons, vous vous êtes aussi, forcement, posé la question suivante : « changer de boulot, oui, mais pour faire quoi » ? Or, si vous lisez cet article, c’est que vos pas vous ont amené à envisager le secteur de l’immobilier. Alors, félicitations, vous êtes au bon endroit pour trouver des réponses !

Le secteur de l’immobilier est-il porteur ?

L’immobilier est un pan de l’économie française très dynamique, et particulièrement enclin à accueillir des individus en reconversion. A condition, évidemment, d’avoir soit des compétences déjà avérées dans le commerce et l’immobilier, soit de passer par une phase de formation. N’hésitez pas à cet effet à prendre connaissance de notre dossier expliquant comment devenir agent immobilier lorsque l’on n’a pas de diplômes.

Parmi les métiers ayant actuellement le plus de débouchés, nous retrouvons évidemment l’agent immobilier et le négociateur immobilier, ainsi que les diverses fonctions « supports » à ces activités. De très nombreuses enseignes sont ainsi à la recherche de leurs futurs collaborateurs, et sachez que cela peut être vous. Pour autant, êtes vous fait pour l’immobilier ?

Quelles sont les compétences attendues pour commencer correctement sa reconversion dans l’immobilier ?

Hors rares cas exceptionnels, c’est avant tout le goût du contact client qui est la pierre angulaire d’une reconversion réussie dans l’immobilier. Effectivement, que vous soyez directement en contact avec les clients en tant que négociateur immobilier, ou alors en « back » en tant que gestionnaire de dossiers, ou de sinistres, c’est votre capacité à écouter, appréhender les besoins et les satisfaire qui feront de vous un bon collaborateur.

Ensuite, vient une base juridique solide, le secteur de l’immobilier étant extrêmement encadré afin de protéger toujours un peu plus le consommateur. Ces connaissances juridiques s’accompagnent de savoirs-être tout aussi indispensables, tels que la persévérance, le dépassement de soi et la rigueur.

Comment entamer ma reconversion ?

En premier lieu, nous vous conseillons fortement d’aller à la rencontre du milieu, à la suite d’une VAE par exemple, en réalisant une PMSMP (un « stage » permis par Pôle Emploi, plus précisément une période d’immersion professionnelle) auprès d’une agence immobilière. Confronté au terrain vous pourrez alors vous faire une idée plus précise du quotidien. Si cette expérience est concluante, alors il vous faudra évaluer si votre niveau d’étude ET vos connaissances du milieu sont suffisants pour vous faire embaucher rapidement, ou bien si vous devrez passer par une phase de formation afin d’optimiser votre reconversion. Il est au demeurant convenu qu’un BAC+2 ou équivalence est vraiment le minimum pour les fonctions en rapport avec la vente / la clientèle (ex : négociateur immobilier).

Selon votre appétence, vous pourrez alors choisir des cursus « longs » (généralement 9 mois) qui vous donnerons les armes pour appréhender votre futur nouveau métier, ou bien partir sur des formations « courtes » (comme notre formation de négociateur immobilier en 8 semaines) débouchant sur une Titre RNCP de niveau III (équivalent BAC+2), et dispensée par des professionnels du métier. Quelque soit votre choix, sachez que les métiers de l’immobilier sont riches, tant en matière d’accomplissement personnel qu’en terme de responsabilité et de liberté d’actions !